C’est la débandade d’annonces de live action depuis ce début d’année 2016, et alors que celui du film Erased, avec Tatsuya Fujiwara, se fait petit depuis notre dernière new, d’autres font parler d’eux ! Je ne reviendrai pas sur les anciennes news, celle d’aujourd’hui suffira puisque ce sont pas moins de 4 live action (pas tous des films, rassurez-vous) qui sont annoncés !

En premier, Shôjo Tsubaki (La Jeune fille aux camélias (少女椿), manga de Suehiro Maruo, pointera le bout de son nez en mai prochain avec au casting : Shunsuke Kazama, Misaki Morino, le membre du groupe de rock Takeru, Daichi Saeki, Motoki Fukami, et Akihiro Nakatani ! Autant de personnes dont je n’ai jamais entendu parler (mais bon, ça, vous y êtes habitués  😉 ).

Source US

Source japonaise

Ensuite, c’est au tour du manga Diaspolice d’avoir droit à ses multiples adaptations. Pourquoi multiples ? Parce qu’il va être adapté en film ET en série, tous les deux en live-action avec Shota Matsuda dans les deux et en rôle principal !

Voici un petit aperçu :

La série commencera en avril sur la chaîne « Dramaism » et comptera 10 épisodes.

Le film, lui, sera en salle cet été.

Source US

Source japonaise

Maintenant, parlons du manga Mars de Fuyumi Soryo qui sera disponible en salle en mars… Non, en juin 😆

Vous aurez peut-être reconnu la frimousse de l’acteur qui a incarné Light Yagami dans la récente série live-action Death Note.

Plus largement, le casting comprends :

Taisuke Fujigaya (Nobunaga Concerto’s) en Rei Kashino, Masataka Kubota (Death Note live-action) en Masao Kirishima, Marie Iitoyo en Kira Asô, Hirona Yamazaki (Prison School) en Harumi Sugihara, Yû Inaba en Tatsuya Kida, Gôki Maeda (Death Note live-action), Yuuka Suzuki, Kanako Tahara et Makoto Okunaka !

Source US

Source japonaise

 

Pour finir,  » Sono ‘Okodawari,’ Ore ni mo Kure yo ! (Give me Those Fixations Too !)  » est aussi de la partie mais  » seulement  » en série qui sera d’ailleurs nommée  » Sono ‘Okodawari,’ Watashi ni mo Kure yo !!  »

Un petit visuel pour ceux (comme moi) qui ne verrait pas de quoi il s’agit ?

En prime, une image de Mayu Matsuoka (non, pas Mayu Watanabe) à gauche et Sairi Itô à droite.

Source US

Source japonaise