Le seiyû de Seto Kaiba, Kenjirô Tsuda, s’est récemment fait interviewer.

f:id:SarahNelkin:20160905133858j:plainf:id:SarahNelkin:20160825102441j:plain

Dans cette interview, Tsuda révèle que même après avoir doublé Seto Kaiba pour le film célébrant les 15 ans de Yu-Gi-Oh!, il ne voudrait pas être amis avec lui s’il en avait l’occasion.

« Je ne souhaiterais absolument pas devenir amis avec lui. Je ne pense pas que quiconque le voudrait vraiment » dit-il en riant.

Il a également ajouté que si jamais, il rencontrait un jour Kaiba, il dirait :

« Heureux de voir que vous allez bien » et « Je suis toujours à votre disposition. »

Puis :

« Au début, j’ai compris que ce personnage serait le rival du héros Yûgi. Au fil du temps, cependant, j’en suis venu à constater que c’était un personnage très fort. Peu à peu, j’ai commencé à réaliser que Seto Kaiba était un personnage gentil… »

Donc, avec un tel enthousiasme pour ce personnage, qu’avez-vous ressenti en apprenant que vous reviendriez en tant que Kaiba sur le grand écran ?

« Je ne pensais pas que je pourrais revenir dans Yu-Gi-Oh! encore une fois, donc je suis heureux, vraiment heureux. »

« Après avoir entendu que le scénario était de Takahashi Kazuki, j’ai eu le sentiment que nous avions de quoi faire de ce travail quelque chose de bien. »

f:id:SarahNelkin:20160905133913j:plain

Kaiba joue un rôle central dans le film, jusqu’à prendre en contact avec Yûgi pour une livrer une bataille extrêmement passionnée. Après avoir vu le film, l’une des premières impressions que j’ai entendu des fans japonais était que Kaiba était « très au-dessous » et a beaucoup crié tout au long du film. Quand je lui ai demandé si cela avait mis une pression sur lui, il a dit que crier était la norme, donc ce ne fut pas quelque chose de fou [ndlr : il faut aussi prendre en compte que les seiyû, comparé à nos comédiens français, sont aidés par les boîtes de doublage lors des cris, ils n’ont donc pas à s’esquinter la voix pour les cris, du moins pas autant que nos comédiens français qui eux souffrent bel et bien, j’en veux pour preuve différentes interviews d’Éric Legrand].

« En fait, j’ai souvent eu ce lot de question, mais honnêtement, quand vous êtes dans des pièces de théâtre, vous faites la même chose durant deux heures voire plus, ce n’est donc pas un gros problème. »

« Je vois les gens écrire sur la façon dont ça doit être dur de faire la voix de Kaiba tout le temps, mais je suis comme… Euh, non ce n’est pas ça » il a ri « En fait, cela me surprend. Cela me fait penser :Si vous n’êtes pas en mesure de de faire ce genre de voix, il n’y a aucun moyen que vous soyez en mesure de travailler comme acteur, en premier lieu. »

f:id:SarahNelkin:20160825103105j:plain

Cela fait plus de 10 ans que Tsuda interprète Seto Kaiba, je lui ai demandé pourquoi, même maintenant, son personnage montre cette obsession pour le pharaon. Il m’a dit que la véritable obsession de Seto Kaiba pourrait bien être autre chose : La force.

« Je pense que cette obsession a fini par être dirigée contre le pharaon. Mais je ne pense pas que ce soit tout ce qu’il y a en lui. Il a passé toute sa vie à croire que la seule chose qu’il pouvait faire était d’essayer de devenir plus fort. »

Tsuda avait un mot intéressant pour le décrire : « un chercheur ».

Dans le cas de Seto Kaiba, l’acteur croit qu’il est quelqu’un qui est à la recherche d’une voie.

Ainsi, ce désir d’une voie dans la vie se manifeste comme obsession.

La franchise Yu-Gi-Oh! est populaire, autant au Japon qu’à l’extérieur de son pays originaire.

Lorsque je lui ai demandé comment il se sent d’être dans une œuvre tant aimé partout dans le monde, il m’a dit qu’il était très reconnaissant.

« Je sais qu’il y a beaucoup de fans à l’étranger… Et je veux les rencontrer lors d’un événement à l’étranger ou quelque chose, mais je pense que, si je demande, je vais me dire que mon emploi du temps est trop chargé » dit-il avec un sourire « Mais je ne veux aller. Je le ferai. »

Tsuda a quelques conseils pour les gens qui vont voir le film en dehors du Japon :

« Il y a beaucoup de points que je voudrais que les gens cherchent, mais à mon avis, Kaiba est monté d’un cran. »

f:id:SarahNelkin:20160825103023j:plain

Il a également trouvé l’évolution des autres personnages de l’histoire originale : Yûgi, Jonōchi (Joey), Honda (Tristan), et Anzu (Téa) – était très intéressante, puisque le film a lieu environ un an après la fin originale de l’histoire.

Malgré les délais du film, il le suggère à ceux qui ont un intérêt, même moindre, pour Yu-Gi-Oh!.

« Je pense que ce film peut être apprécié par les amateurs de l’œuvre originale et les personnes qui cherchent à en devenir fans à l’avenir. J’apprécierais vraiment si tout le monde lui donnait une chance. »

f:id:SarahNelkin:20160825102934j:plain

Pour mettre fin à l’entrevue, Tsuda m’a donné quelques mots d’adieu à nos lecteurs :

« Après tout ce temps et avec un scénario de Kazuki Takahashi-sensei, le staff et les acteurs ont tout mis pour faire un film rempli d’esprit… Que vous trouviez en elle une partie du jeu de cartes, l’anime, le manga, ou toute autre chose, je suis très heureux qu’il y ait des gens faisant partie de la fanbase de Yu-Gi-Oh!. Je serais sincèrement reconnaissant si, vous tous, continueriez à soutenir Yu-Gi-Oh! avec encore plus de puissance à l’avenir. Je vous remercie. »

Source